Campagne électorale fédérale: Lancement de la plateforme régionale FTQ du Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord

Sainte-Anne-des-Monts, le 10 septembre 2021. – Profitant de la rencontre annuelle des leaders syndicaux regroupant les syndicats affiliés des conseils régionaux de la FTQ du Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord, les militants et militantes rendent publiques leurs revendications régionales, inspirées de la plateforme FTQ, dans le but d’améliorer les conditions de vie et de travail de l’ensemble de la population.

La FTQ invite les différents candidats à faire connaître leurs engagements en faveur des travailleurs et travailleuses et de sa plateforme électorale. «L’objectif n’est pas de dire pour qui voter, mais bien pour quoi voter. La pandémie de la COVID-19 nous fait réaliser l’importance d’avoir un filet social solide et la nécessité de l’améliorer. Une campagne électorale c’est l’occasion de rappeler à ceux et celles qui souhaitent nous gouverner qu’ils doivent porter attention à nos revendications», déclare le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

«Pour les régions à l’économie fragile, tout plan de relance doit être durable, axé sur la vitalisation du territoire et accompagné d’un plan crédible pour freiner la délocalisation. Il est important également de moderniser les lois fédérales du travail comme adopter une loi anti-briseurs de grève, protéger les régimes de retraite des travailleurs et travailleuses en cas de faillites d’entreprises et mieux redistribuer la richesse dans l’industrie des pêches pour ne parler que de ces quelques mesures», ajoutent les conseillers de la FTQ dans ces deux régions, Yves-Aimé Boulay et Pascal Langlois.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.